CHARLIE et CABU

 

[dropcaps style=’square’]L[/dropcaps]’association « les Frigos APLD 91 » est solidaire avec le mouvement de protestation qui se lève contre les terroristes qui ont assassiné les dessinateurs de Charlie Hebdo. Nous avons réuni sur le perron des Frigos les occupants des ateliers pour la minute de silence que le pays a observé un peu partout. Mais nous sommes particulièrement sensible à la disparition de Cabu puisqu’il est venu en 1995 sur notre lieu menacé de destruction pour soutenir notre association et par-là même le site des artisans et artistes de l’endroit appelé « les Frigos » à Paris. Plusieurs heures de discussions avec le fondateur de l’association l’ont conduit à consacrer une page aux Frigos dans son livre « Pour Paris ».
Cabu était vivement intéressé par la bataille menée par « les Frigos APLD 91 ». Il est venu peu après que Jacques Toubon ait déclaré les Frigos « non grata » parce que faisant tache dans ce qu’il voulait être le futur quartier d’affaire.

Réti lui a expliqué la bataille menée, mais aussi le regard porté sur le quartier en son entier, comme la construction de la BNF. Aussi le deal entre Mitterrand et Chirac. D’ailleurs Cabu a reproduit ce qui lui a été rapporté à ce sujet sur la page qui précède celle qui est consacrée aux Frigos. Il y fait figurer Chirac et Mitterrand et la BNF et en y racontant l’arrangement entre les deux, BNF contre PRG. Je te donne, tu me donnes. [highlight] Un regard lucide sur la politique de la ville.[/highlight]

En marcheur parisien invétéré il connaissait chaque recoin de notre ville (son livre en témoigne) et était un ardent défenseur du Paris vivant et vivifiant. Ce n’est donc pas un hasard qu’il se soit trouvé à nos cotés. [blockquote width=’100′]

Que ce petit hommage amical s’ajoute à tout ce qui est dit dans toute la France au sujet de ces dessinateurs/journalistes qui nous aident à sortir des sentiers battus.

[/blockquote]
Fidèle à ses habitudes il a croqué son interlocuteur. Ces quelques lignes « in memoriam » ont été rédigées par le président au nom de l’association.

JpR, Paris, le 7 janvier 2015

2015_CABU_et_JP

Auteur de l’article : APLD91